En quoi ça consiste ?

En quoi ça consiste ?

L’électroencéphalogramme (EEG)
est une technique de mesure et d’enregistrement de l’activité électrique
de différentes zones de votre cerveau.

On la doit à Hans Berger, neurologue et médecin allemand (1873-1941), qui enregistra le premier signal d’activité cérébrale en 1929.

L’évaluation EEG quantitatif (EEGq) correspond à l’analyse de l’EEG préalablement numérisé par ordinateur.

Cela permet

  • d’identifier et de quantifier les anomalies de certaines régions cérébrales ayant des répercussions directes sur vos modes de fonctionnement.
  • de le comparer avec une base de données normatives, selon votre groupe d’âge.

L’EEG a recours à des capteurs, ou électrodes, qu’on positionne sur la tête et qu’on relie par des fils à un ordinateur. L’appareil enregistre l’activité représentée sous la forme d’un tracé appelé électroencéphalogramme.

Comparable à l’électrocardiogramme qui permet d’étudier le fonctionnement du cœur, l’évaluation EEG est indolore et non invasive.

A l’issue de l’EEGq, un rendez-vous vous sera proposé pour vous présenter la cartographie de votre activité cérébrale ainsi que les corrélations spécifiques avec les difficultés que vous rencontrez ou les objectifs que vous vous fixez.

Le premier EEG, tel qu’il a été enregistré par Hans Berger publié en 1929.
© Domenico Forastiere, Wikimedia

U

BON À SAVOIR

Dans les conditions standards, il n’y a pas de contre-indication à cet examen.

Lors de l’évaluation par EEGq, vous êtes installé sur une chaise ou un fauteuil, dans une pièce calme. Il faut prévoir environ 1 heure, même si l’enregistrement en lui-même ne dure qu’entre 10 et 20 minutes. Vous pouvez reprendre vos activités normales directement après l’EEGq.

Avant l’EEGq, évitez de consommer des aliments qui contiennent de la caféine, comme le cola et le chocolat.

Puisque des électrodes seront fixées à votre cuir chevelu, vos cheveux doivent être propres et exempts de tout produit capillaire. Lavez vos cheveux le soir ou le matin même précédant l’EEGq. A l’issue de l’évaluation, il est possible que vous deviez laver vos cheveux pour enlever la petite quantité de pâte qui pourrait être restée collée.

 

Pour qui ?

Pour qui ?

L’évaluation par EEGq est un outil est couramment utilisé depuis les années 1950 aussi bien chez les adultes que les enfants.

Vous vous questionnez sur votre fonctionnement cognitif, émotionnel, moteur, sensitif ou même général ou celui de votre enfant et vous souhaitez le comprendre.

Vous souhaitez trouver de nouvelles pistes pour atteindre votre plein potentiel et augmenter votre performance (artistes, athlètes, chef d’entreprise, militaires..).

Vous souhaitez apprécier de façon objective les résultats d’une thérapie ou d’une rééducation (orthophonie, psychomotricité, ergothérapie, rééducation cérébrale…).

Vous souhaitez identifier l’origine et/ou les conséquences de troubles, dysfonctionnements ou difficultés pour mieux y faire face et adapter la prise en charge

  • Troubles du sommeil
  • Anxiété, dépression, burnout, stress
  • Troubles du Spectre Autistique
  • Troubles de l’Attention avec ou sans Hyperactivité
  • Difficultés et troubles liés au vieillissement (déclin cognitif, de la mémoire, du langage, Alzheimer, ménopause)
  • Difficultés de mémorisation, planification, organisation
  • Troubles de l’humeur, difficultés émotionnelles
  • Troubles DYS et des apprentissages
  • Migraines, douleurs chroniques
U

BON À SAVOIR

L’évaluation EEGq est faite systématiquement avant tout entraînement de Neurofeedback. Des évaluations intermédiaires sont réalisées entre chaque protocole – pour un entraînement sur-mesure – et en fin d’entraînement – pour comparer les résultats obtenus.

L’évaluation EEGq fait également partie de la « boîte à outils » du Coach et peut vous être proposée lors de cet accompagnement.

Pour quoi ?

Pour quoi ?

Nous vous proposons cet outil d’analyse et de visualisation graphique pour vous permettre de comprendre comment votre cerveau fonctionne et faire les meilleurs choix pour solutionner des problèmes, des difficultés ou optimiser votre performance.

Le cerveau est en charge de tout ce que nous faisons, que ces choses soient conscientes ou non. Nous utilisons notre cerveau à chaque fois que nous résolvons des problèmes, que nous parlons, que nous dessinons, que nous jouons ou pratiquons un sport, que nous faisons preuve d’imagination, que nous rêvons. 

Vous pouvez faire une évaluation par EEGq pour :

  • Localiser une ou plusieurs activités électriques anormales du cerveau
  • Identifier la région cérébrale et la bande de fréquence à entraîner avant de faire du Neurofeedback
  • Connaître les caractéristiques de votre profil cérébral pour mieux vous comprendre
  • Avoir une compréhension globale ou ciblée des difficultés rencontrées
  • Connaître votre niveau d’éveil cognitif (hypervigilance, excitation, apathique, lenteur, manque d’énergie, irritabilité)
  • Expliquer la propension à la fatigue
  • Estimer la flexibilité mentale
  • Mesurer l’efficacité d’un traitement, d’une thérapie ou d’une rééducation sur le cerveau et les impacts sur l’ensemble de l’organisme.

Pour quels résultats ?

Pour quels résultats ?

L’analyse de l’EEGq permet d’établir des liens entre l’activité cérébrale observée et la présentation clinique sur le plan cognitif, émotionnel et comportemental de la personne évaluée.

Lors de la présentation des résultats, la cartographie de votre activité cérébrale ainsi que le fonctionnement général du cerveau vous sont expliqués de façon détaillée.

A la lumière de ces résultats, et en fonction de vos besoins, vous :

  • Aurez des pistes concrètes d’actions à mettre en œuvre
  • Aurez identifié l’origine et les impacts de vos difficultés
  • Aurez une connaissance précise de vos modes de fonctionnement
  • Pourrez aiguiller les autres spécialistes qui vous accompagnent
  • Pourrez confirmer l’hypothèse de dysfonctionnement(s)
  • Aurez un état des lieux avant/après la mise en œuvre de changement(s).
U

BON À SAVOIR

De nombreuses recherches montrent que les dysfonctions neurocognitives développementales telles que le TDA/H (Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité), les troubles DYS ou troubles spécifiques des apprentissages, la dépression, les troubles du spectre de l’autisme (TSA) sont associées à des schémas spécifiques d’activité électrique qui sont enregistrés au niveau du cuir chevelu et que ces schémas constituent des marqueurs fiables des fonctions et dysfonctions cérébrales

Connaître la manière dont son cerveau fonctionne permet une auto-régulation efficace.

Notre cerveau fonctionne sous différentes fréquences ou ondes cérébrales qui correspondent à différents états physiques et psychiques :

Les ondes Delta
oscillent autour de 1 à 3 Hz.

Elles correspondent à une sensation intense de paix, de quiétude.

Nous les observons souvent pendant les méditations intenses et le sommeil profond. Sous ce régime, la conscience de l’environnement n’existe plus et toute notion de temps est perdue.

Les ondes Thêta
oscillent autour de 4 à 8 Hz.

Elles correspondent à un état de relaxation intense et de méditation profonde en plein éveil.

Le corps est endormi et l’esprit est éveillé et alerte. Sous ce type de configuration cérébrale, vous êtes très intériorisé. Cela peut aller jusqu’à un état de somnolence.

Les ondes Alpha sont lentes, elles oscillent entre 8 et 13 Hz. 

Lorsque les ondes Alpha circulent dans notre cerveau, cela correspond à un état de relaxation léger, de calme, à des sensations de bien-être.
Les ondes Alpha permettent la synchronisation de nos deux hémisphères. Elles sont aussi facilitatrices de la créativité et des apprentissages.

Les ondes Bêta sont rapides, elles oscillent entre 15-30 Hz.

Elles correspondent aux phases d’activités courantes voir intenses de la journée. Quand vous êtes au travail, pleinement concentré sur ce que vous faites, vous fonctionnez en ondes Bêta.

 

Les ondes Gamma sont très rapides. Elles oscillent autour entre 30 et 60 Hz.

Ces ondes correspondent au traitement des informations émanant de toutes les zones du cortex cérébral. Elles favorisent ainsi l’intégration des pensées, des apprentissages, et de toutes les informations reçues.

 

Afin de mieux gérer votre stress par exemple, vous pouvez identifier votre profil cérébral et apprendre à passer d’un mode hyperactif à un mode plus serein.

Il existe, en outre, de nombreuses techniques qui permettent de passer des ondes Bêta, de pleine activité, aux ondes Alpha ou Thêta, de relaxation.

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS ?